Il y a deux manières de commercialiser le safran :



-Dans la haine ou dans l’amour.



Faire ce travail dans la haine voudrait dire passer son temps à critiquer les autres producteurs de safran, à les discréditer, à les salir, pour que finalement dans l’esprit du consommateur il n’y ait qu’un seul safran de qualité :

-Le Nôtre.



Ce n’est pas notre façon de penser car bien que ce procédé soit utilisé par bon nombre de producteurs, la seule possibilité de salir quelqu ‘un d’honnête nous révulse.

Au contraire, nous avons choisis de travailler dans l’amour.



L’amour du produit, le respect de nos confrères et de nos client.



Dans le but de réellement vous informer, voici l’une des premières vérités universelles concernant le safran :

- De nos jours sur le marché international, dès l’instant ou un producteur vous précise qu’il produit sous les normes ISO 3632,et ce quelle que soit son origine, vous pouvez être certain qu’il est BIO et de grande qualité , il suffit alors de vérifier qu’il possède bien ces certificats.

Pour ce qui est du goût, étant donné le caractère subjectif de cela (le goût des uns n’est pas forcément le goût des autres) ce sera toujours au consommateur de juger le safran qu’il préfère et non pas au producteur de s’autoproclamer meilleur safran au monde.


Un exemple :



A qualité de production égal, pour certains l’huile d’olive produite dans le Sud de la France est meilleure que celle du Sud de l’Italie, mais ce n’est qu’un élément de comparaison subjectif.

En terme de goût, nous avons beaucoup de chance, que ce soit en Europe ou au Maroc, car nous possédons des safran ayant de grandes qualités gustatives.


Alors quelle est la différence entre deux safran de qualité ?



Le goût du consommateur !!!



Bonne dégustation et à bientôt.